» Retour à la liste des prestations et services

Réalisation de jardins de rocailles

Aménager un «jardin de rocaille» c’est réunir des rochers et des plantes en cherchant à imiter le mieux possible la nature.

Il est donc conseillé d’utiliser des pierres et des végétaux rencontrés habituellement soit au pied des éboulis dans les régions montagneuses, soit dans les lits des cours d’eau à débit intermittent.

Le mettre mot qui doit guider le paysagiste est « naturel », ce qui veut dire qu’il n’y a pas de modèle stéréotypé établi qui servirait de référence, mais plutôt un sens aigu de l’observation qui permet de transposer dans les jardins ce que l’esthétique naturelle propose aux amoureux des promenades.

Implantation :

Le choix du secteur où est très important car il conditionne la valeur de l’ensemble :

  • Proscrire la proximité des grands arbres qui font de l’ombre.
  • Eviter l’exposition sud trop desséchante.
  • L’intégrer au décor en l’appuyant sur un fond de verdure plutôt que sur la façade de la maison.

Les plantes « calcicoles » qui poussent généralement dans les éboulis de rochers calcaires pour lesquels on utilisera une terre où cet élément prédominera thymus serpyllum).

Les plantes « calcifuges » qui seront plantées dans la terre de bruyère (Aethionema armenum).

Les plantes sont soigneusement sélectionnées en fonction de l’effet recherché :

  • Choisir des plantes de volumes et de formes différentes pour combattre l’uniformité.
  • Retenir des variétés permettant un étalement de la floraison, offrant une décoration permanente.
  • Tenir compte des expositions, les mouvements de terrain créent des «microclimats» :
    • Desséchants au midi
    • avec le soleil du matin à l’est, ombragés au nord
    • abrités dans les parties encaissées
  • Chaque espèce a des exigences écologiques, le secret de la réussite consiste à lui attribuer sa bonne place.
  • Planter avec minutie, certaines espèces ont un système radiculaire fragile.
  • Commencer par les végétaux les plus gros.
  • Respecter les distances de plantation, les plus fragiles ne doivent pas être étouffées.
  • Constituer des « taches » avec deux ou trois plantes de la même espèce.
  • Borner convenablement la terre autour des racines et terminer par un arrosage au goulot.
  • Nettoyer soigneusement les rochers et placer les branches des végétaux de façon naturelle.